Enter The Moch

Recommandé par les Pompes Funèbres Générales.

Mois : janvier, 2013

BIOETHIQUE

Nutella

A cours d’idées pour guérir la progéria, les chercheurs de l’Institut Pasteur tentent tout et n’importe quoi. Lamentable.

M.J.C.

Publicités

BOUTS DE BIBLE (3)

fuck

Bien avant que Fifty Shades Of Grey ne lui ravisse sa place dans le cœur des oies blanches de l’Amérique puritaine, la Bible était l’ouvrage littéraire de référence auquel l’on s’en remettait immanquablement pour purger son esprit des pensées impies qui l’assaillaient.

Trésor de sagesse et d’enseignements imprescriptibles, elle a tour à tour servi à la fondation de civilisations, à la justification de croisades sanguinaires et à la réalisation de longs biopics larmoyants.

Toutefois, pour peu que l’on s’adonne à une étude minutieuse de la théologie telle qu’abordée dans les Saintes Écritures, l’on se prend à découvrir certains aspects de l’œuvre qui ont échappé à la postérité.

En exclusivité, l’équipe d’ENTER THE MOCH vous livre un troisième appendice issu de ses dernières trouvailles.

Extrait.

**********

Ce matin-là, alors qu’au dehors la nature s’éveillait de sa lenteur coutumière et que le soleil montait dans la blanche voilure du ciel, Jésus avait toujours la gueule vissée dans les coussins.

Le goût caoutchouteux de l’éthylotest encore sur la langue, il peinait grandement à élever sa maigre carcasse de perche échevelée hors des limbes qu’il avait gagnées la veille.

« Sa mère, c’te rouste… » dit-il dans un souffle qui décolla le pan de tapisserie sur lequel était punaisé son poster dédicacé de Moïse.

La veille au soir en effet, il avait dignement fêté la fin de sa conditionnelle en ingurgitant une demie-Mer noire de piquette rougeâtre distillée au tamis et coupée à l’huile d’argan.

Et à sentir les émanations putrides qui se dégageaient de ses draps, le doute n’était guère plus permis : il n’avait pas réussi à tout garder à l’intérieur.

Quelques souvenirs de sa virée nocturne semblaient vouloir prendre forme dans son cerveau mais la plaque de métal que l’abus d’alcool avait soudée sur ses tempes le privait momentanément de sa lucidité habituelle.

Ne pouvant aligner deux pensées cohérentes d’affilée et ne parvenant pas davantage à replonger son cerveau dans un sommeil même léger, Jésus consentit à se redresser sur ses coudes et, après avoir délesté ses intestins de l’excédent gazeux qui les encombrait, il quitta son pieu.

L’odeur était vraiment dégueulasse. Beaucoup trop en tout cas pour rester une seconde de plus dans ce cloaque enfumé.

Pantoufles en peau de chameau sur les panards, Jésus quitta donc sa chambre pour s’affaler dans le fauteuil du salon où l’air était légèrement plus respirable ; encore que la présence d’un vieux slip à lui  sur l’un des accoudoirs embaumait salement l’atmosphère de la pièce.

A peine avachi, ses paupières se fermaient déjà sur une journée qui semblait devoir se dérouler sans lui, lorsqu’une voix douce vint rompre le silence alentour et raviver les acouphènes qui avaient mis tant de temps à quitter son crâne.

Marie, sa mère, se tenait derrière lui, un sourire aimant sur les lèvres. Elle ébouriffa les cheveux gras et emmêlés de son fils mais regretta presque aussitôt ce geste bienveillant qui lui laissa une sensation poisseuse sur les doigts.

– Jésus, mon chéri. Des gens sont venus de très loin pour te voir. Ils veulent que tu soignes leur fille Arama. La malheureuse n’a que 5 ans mais ses chairs sont déjà rongées par la lèpre et ses yeux sont hermétiques à la lumière du jour.

-Humph non… ‘tain… casse les couilles… suis trop foncecar… c’est dead… qu’ils aillent se faire enculer…

Se relevant avec grand peine, Jésus quitta le salon et claqua la porte dans une ultime flatulence pestilentielle ; laissant Marie livrée à elle-même.

Ainsi parlait Jésus les lendemains de cuite.

**********

M.J.C.

RAP HELL

hiv1

M.J.C.

NOSTALGICLE

BUK

« Les bukkakes, c’était quand même autre chose dans les années 30. »

Jeanne Calment, Je ne suis pas celle que vous croivez – Confessions interdites, 1996, Ed. Gallimard.

M.J.C.

PERSPECTIVE

GATE

L’on nous avait promis un armaggeddon biblique au soir du 21 décembre, une mise à l’amende bien corsée de la race humaine… Mais ce ne fut que débauches estampillées « Fin du monde » dans les backrooms privés, reportages lobotomisants sur des quidams apeurés et gourous sans charisme ni suicide collectif à leur actif.

L’on pensait revenir à des valeurs plus saines au moment de fêter la Nativité, se détourner du tout-matériel le temps d’une veillée et embrasser un semblant de spiritualité… Mais c’était compter sans la crise qui a malmené la bourse des nos mécènes et le lustre de leurs présents, si bien que ce qui s’entassait sous le sapin tenait cette année plus de l’insulte que de l’offrande.

L’on espérait enfin que la grande célébration du réveillon eut été l’occasion de festoyer entre amis en retraçant par le menu nos visions respectives de l’année écoulée… Mais se retrouver à minuit dans son salon à faire le décompte avec Arthur et sa bande de – choisissez l’insulte qui vous sied – attitrée n’est manifestement pas ce qu’on peut appeler une soirée accomplie.

Ainsi donc, après la légitime déception du 21, la regrettable pantomime du 25 et l’affligeante mascarade du 31…

QU’ATTENDRE DE 2013 ?

Car oui, comme chaque année, la fermeté des résolutions prises au douzième coup de minuit va s’estomper aussi rapidement que l’érection d’un quadragénaire bedonnant surpris par la BAC dans un buisson du bois de Boulogne. Inventaire.

SANTE : les kilos en trop auront beau être chassés les premiers jours, ils reviendront avec du renfort pour vous faire ressembler au gros tas de merde que vous êtes déjà à l’intérieur…

TRAVAIL : le patron odieux à qui vous aviez juré de faire avaler votre contrat précaire continuera de vous humilier devant des collègues hilares et complices…

AMOUR : le partenaire avec qui vous avez le déplaisir de partager vos draps et vos microbes poursuivra méthodiquement l’annihilation de vos rêves de grandeur et d’accomplissement personnel…

Et la liste est encore longue de ces vœux pieux qui n’auront en fait jamais existé que pour répondre à la question embarrassante d’un ami indiscret ou pour meubler le silence d’un réveillon ennuyeux. En fait, vous aurez probablement consacré plus de force à intelligiblement formuler lesdits vœux – perturbé que vous étiez par ce Muscadet éventé – qu’à essayer de les réaliser vraiment.

Mais alors, existe-t-il des raisons de s’enthousiasmer à l’orée de cette nouvelle année ?

OK.

Parce qu’elle vous devine désemparée face à une telle question et qu’elle se sent investie d’une mission de service public, l’équipe d’ENTER THE MOCH lève le voile, pour vous, sur les personnalités et évènements appelés à faire l’actualité en 2013.

Tel celui qui découvre sa femme au lit avec une demi-douzaine de nains, à vous d’en tirer les conclusions quant à savoir si l’année vaudra le coup d’être vécue.

C’est parti !!!

JANVIER

La mort de Johnny (sortie de scène à la Molière ou à la Kadhafi, à débattre)

Les Ch’tis à Las Vegas (et peut-être les Ch’tis à Guantanamo en suivant, inch allah)

FÉVRIER

Le nouvel album de tous les Christophe (Christophe Maé, Christophe Hondelatte, Christophe La Fouine)

Le Championnat d’Europe de football féminin (de la sueur et des mottes)

MARS

Les gens qui parlent smartphones et tablettes (avec la grande question : Apple ? Samsung ? Ta gueule ?)

Les attentats contre le nouveau World Trade Center (le jour de l’inauguration, classe)

AVRIL

Le coming out de Franck Ribéry (et l’officialisation de sa relation avec Yohann Gourcuff)

Le déclin d’Internet et le retour en force du Minitel (supplément : Mark Zuckerberg, employé du mois chez Burger King)

MAI

La sextape de Christine Boutin et Jean-Vincent Placé (interdite à toute l’humanité)

La réintroduction du grand requin blanc en Méditerranée (au grand dam des Africains qui arrivent à la nage)

JUIN

La création d’un parti nazi français (et son alliance inattendue avec le Front de Gauche)

La démocratisation de l’excision (mesure sanitaire obligatoire dans les écoles primaires à partir du 1er juillet)

JUILLET

La fin du conflit israélo-palestinien (les leaders politiques et religieux étant à court de chair à canon et refusant de prendre eux-mêmes les armes)

La contraception pour hommes (on me confirme en régie ?)

AOUT

L’entrée de Morsay à l’Académie Française (Lisa Monet et Micko Black pressentis pour le discours d’intronisation)

La suppression des congés payés (passée inaperçue car précédée de peu par la disparition du travail en France)

SEPTEMBRE

L’interdiction de regarder NT1 et NRJ12 plus de trente secondes par jour (et le projet de rétablir la peine de mort pour tout contrevenant)

Le business Anonymous expliqué par Mediapart (avec la tribune « cri du cœur » d’Edwy Plénel défendant férocement le merchandising exponentiel des hacktivistes)

OCTOBRE

L’islam, première religion de France (le bouddhisme et le mouvement raëlien complètent le podium)

La carte de presse retirée à Guy Lagache (on lui en avait donné une ?)

NOVEMBRE

Le scandale du Téléthon (Claude Sérillon et Sophie Davant inculpés dans l’affaire dite des « Combats de myopathes »)

La folie Duckface + Instagram (l’Observatoire de lutte contre les dérives sectaires sur le coup)

DÉCEMBRE

Le dîner du CRIF avec Dieudonné en invité d’honneur (crises cardiaques en série Rue des Rosiers à Paris)

La légalisation du viol et de la coke au 30 rue Winston Churchill, 33700 MÉRIGNAC, FRANCE (digicode : clé 1249)

M.J.C.