AVANT-PROPOS

Image

Lecteurs égarés, bonsoir.

Monsieur Mochman J. Crawford m’a expressément mandatée pour vous faire part de son retour, séance tenante, au sein de la blogosphère.

Intimement convaincu de n’avoir sondé qu’une portion infinitésimale des abysses de bêtise dans lesquelles il baigne au quotidien, Monsieur Crawford a conçu un nouveau blog qui, comme les précédents, se complaira avec avidité dans la plus immonde des fanges.

Afin toutefois de ne pas reproduire les erreurs passées, l’auteur tient à décliner officiellement toute responsabilité quant aux futures – mais néanmoins inévitables – abjections dont seront très prochainement maculées les pages suivantes.

Pour ne point rompre avec la plus pure tradition française, Monsieur Crawford entend ainsi se prémunir des flots dévastateurs de critiques qui se déverseront à son endroit, en réfutant systématiquement la paternité des articles à venir.

A l’instar de ses maîtres à penser, au nombre desquels figurent notamment Judas Iscariote et Brutus, il préférera jeter le discrédit sur quiconque aura eu le malheur de lui apparaître faible et inapte à se défendre, au moment fatidique où les accusateurs chercheront une victime désignée.

**********

Ces propos liminaires échus, Monsieur Crawford vous convie solennellement à pénétrer dans les méandres d’un univers nébuleux aux frontières encore mal définies : le sien.

Ici, ordre et logique n’ont point droit de cité, bon goût et noblesse sont proscrits, empathie et sollicitude peu goûtés par le maître des lieux.

Seul le chaos imposera son diktat. Jour après jour après jour.

L’auteur vous enjoint donc à ne point vous formaliser si à un silence en apparence sans fin fait suite un amoncellement de chroniques douteuses à la gloire de la région Nord-Pas-De-Calais ou de la chaussure à velcro.

Le chaos, vous dis-je.

Comptant sur votre fidélité (en espérant qu’elle soit légèrement plus prononcée que celle dont vous faites preuve à l’égard de votre partenaire lorsque l’été venu, les kilomètres vous séparent), je vous prie donc d’agréer, au nom de Monsieur Crawford, l’expression de sa plus sincère considération.

Machinalement.

Kadhera Crawford, secrétaire

Nota : le premier article fera l’objet d’un appel à témoins sous le thème « Je suis un pédophile encore en activité et j’accepte de témoigner à visage découvert ». Nous comptons donc sur votre enthousiaste participation. 

Nota 2 : dans l’hypothèse où ce premier thème ne recueillerait pas les suffrages requis, un sujet de secours le remplacerait dans l’instant sous l’intitulé « Un blogueur médiocre a t-il réellement besoin de rédiger un avant-propos pompeux dans lequel il s’excuse d’être impertinent alors même qu’il n’a jamais dérangé personne ? ».

 

Publicités